Holi © 2012 admin. All rights reserved.

Collecte de rĂŞves

La Cité des rêves

Installation sonore et lumineuse

avec affichage des 115 rĂŞves des habitants des Lilas

Du 26 juin au 29 juin Ă  21H45

Parc Lucie Aubrac, les Lilas

“Dans mon rĂŞve je suis dans une forĂŞt très dense je suis perdu avec mon ami P. Tout d’un coup on voit deux lions qui nous coursaient et qu’ils n’avaient qu’une envie c’Ă©tait de nous dĂ©vorer. On courait et lĂ  je me rĂ©veille.”

Matthieu, 15 ans

_______________________________________________

2017 – La collecte de rĂŞves
RĂ©sidence d’auteur aux Lilas

” Lorsque j’ai commencé à travailler sur les rêves des gens, je pensais que cela me conduirait au théâtre.
Mais quand j’ai enregistré les récits des rêves d’enfants, d’adultes, des rêves d’une phrase, d’une page, lorsque j’ai décidé de ne rien retoucher, de ne pas sélectionner, quelque chose s’est déplacé. L’immatériel des voix dans l’espace suffisait, les rêves se répondaient entre eux, résonnaient, et dessinaient un infini qui n’avait pas besoin d’une fiction supplémentaire.
On se situe avant… ou après le théâtre.
Plus de corps. Il ne reste que des voix.
Enregistrer les récits par d’autres personnes que les rêveurs suffisait à opérer le déplacement. Quelque chose s’ouvre, à ce moment là, quand le vieillard dit le rêve de l’enfant de huit ans, quand l’adolescente dit celui de la femme de cinquante ans…Quelque se met à circuler.
Faire résonner ces voix dans un espace, c’était le seul acte nécessaire. Ensuite, c’était comment et où les faire entendre. Instinctivement: en lien avec la nature.
De la même manière que les mots des anonymes suffisent à démontrer l’existence d’une poétique commune, les présences du vent, des arbres, de l’aube, du crépuscule ou de la nuit se chargeaient de la mise en scène.
Alors, l’écriture qui restait à faire était d’une finesse différente. Mettre en lien. Avec une attention, une précision et un effacement mêlés.
Mêler encore, avec ceux qui entendent, et qui rêvent aussi. C’est l’enjeu présent.

Rendez-vous fin juin… “

Yan Allegret 

_______________________________________________
 

2015 – La collecte de rĂŞves
Collège Pierre Semard – Drancy


Par la classe de 5ème Segpa du collège Pierre Semard de Drancy
dans le cadre d’un projet théâtre mené sur l’année en partenariat avec l’association Citoyenneté Jeunesse.

_______________________________________________

2014 – La collecte de rĂŞves
Ile de La Réunion au Théâtre les Bambous.

 deux rendez-vous :

LA COLLECTE DE RĂŠVES (d’ailleurs)
JEUDI 6 MARS 5H sur le site du Bassin Bleu avec lever du soleil Ă  l’issue de la restitution.

LA COLLECTE DE RĂŠVES (d’ici)
MERCREDI 12 MARS 19H30 au Théâtre les Bambous

_______________________________________________
 Le Blog  

2013 – La collecte de rĂŞves
RĂ©sidence d’auteur Ă  Mains d’oeuvres

http://www.mainsdoeuvres.org/article1813.html

https://www.facebook.com/mains.doeuvres

avec le soutien de la région Ile de France

Yan Allegret, écrivain et metteur en scène a conçu le projet
“Collecte de rĂŞves”

http://www.facebook.com/collectedereves?fref=ts

Ce projet se propose, à partir de la collecte des rêves de personnes de tous horizons, de tous âges et de toutes cultures, d’ébaucher une cartographie du monde onirique, dont les portes s’ouvrent à nous avec le sommeil. La collecte utilisera les rêves tels qu’ils auront été donnés, sans aucune réécriture, puis les restituera sous forme d’installation sonore en octobre 2013 à mains d’oeuvres (St Ouen).

Les rêveurs sont invités à faire le récit de leurs rêves par écrit de la façon la plus précise possible. Cauchemars et rêves sont acceptés indifféremment. Il est demandé aux rêveurs de «signer» avec un prénom (véritable ou d’emprunt) et d’indiquer leur âge.

Il est important que les rêves décrits demeurent au plus près du souvenir du rêveur. En ce sens, le rêve peut être fragmentaire, incomplet, irrationnel, immoral, incompréhensible. Il n’y a pas de limite à la longueur du récit.

Le projet ne se propose pas d’analyser ou d’interpréter les rêves. Au contraire, il souhaite réduire au maximum la distance vis-à-vis du rêve et donner à entendre ou à lire l’expérience onirique telle que chacun s’en souvient.

Nous entendons par «rêve» les productions oniriques
qui adviennent pendant le sommeil.
Les «rêves» entendus au sens de projet d’avenir ou de
vagabondage de pensées ne rentrent pas dans le cadre de la collecte.

Les rêves écrits peuvent être envoyés dans toutes les langues, ils seront restitués après traduction dans leur langue d’origine.
La collecte de rêve se fera également de manière audio, à travers plusieurs rendez-vous que Yan Allegret donnera aux rêveurs. A un endroit précis, à une date et une heure précises, les rêveurs pourront venir enregistrer leurs rêves. Le premier rendez-vous est fixé au samedi 13 avril de 11h à 13h à la bibliothèque Glarner à St Ouen (43 Avenue du Capitaine Glarner. 01 40 11 68 18)
Enfin, des dreamcatchers, objetS spécialement conçus pour recevoir les rêves écrits seront disposés dans différents lieux de Saint Ouen. Les emplacements précis seront annoncés prochainement.

Les rêves sont donnés librement par les rêveurs. En envoyant leurs rêves, les rêveurs autorisent Yan Allegret et les personnes travaillant sur le projet «Nos genèses» à utiliser les textes librement, sous quelque forme que ce soit, sans rétribution d’aucune sorte.
Les rêves collectés pourront être lus sur le site remue.net, à l’adresse suivante:

http://remue.net/spip.php?rubrique641

Ils seront restitués au mois d’octobre 2013 dans le cadre d’une installation sonore qui sera présentée au lieu Mains d’Oeuvres à St Ouen et qui marquera l’aboutissement de la résidence de Yan Allegret

Cette collecte se veut ĂŞtre une aventure,
un jeu de résonances entre les rêves de personnes
qui ne se connaissent pas, avec, en point de mire,
la naissance d’une éphémère communauté, ceux qui entendront,
éveillés, leurs propres rêves s’adresser à eux
et se mĂŞler aux rĂŞves des autres

_______________________________________________

Restitution de la première collecte de rêves
Ă  Mains d’Oeuvres le 16 novembre 2013


A l’occasion de la fin de sa rĂ©sidence d’auteur Ă  Mains d’Oeuvres, Yan Allegret a prĂ©sentĂ© la restitution finale (45mn) de la collecte de rĂŞves initiĂ©e entre mars et avril 2013.

La restitution a pris la forme d’une installation sonore et musicale, dans laquelle les rĂŞves collectĂ©s ont Ă©tĂ© entendus au travers des voix des comĂ©diens Eurydice El Etr, Maya Vignandon, Pierre Giraud et Yan Allegret.  CrĂ©ation musicale de Yann FĂ©ry.


Remerciements Ă  l’Ă©quipe de Mains d’Oeuvres.
Avec le soutien du programme “Auteur en rĂ©sidence” de la rĂ©gion Ile-de-France. 
  

_______________________________________________